Portage salarial : Définition, fonctionnement et avantages

portage salarial

Le portage salarial est un contrat de travail entre une entreprise cliente, une société de portage et un consultant en portage. Il offre au consultant en portage la possibilité d’exercer son activité professionnelle en toute liberté tout en ayant un accompagnement personnalisé et une protection sociale.

Fonctionnement du portage salarial

Le portage salarial est une manière différente de travailler qui combine les bénéfices du salariat et de l’entrepreneuriat. En effet, le consultant fait des missions auprès des entreprises clientes que lui-même choisit selon ses compétences et se fait rémunérer par la société de portage. Cette dernière a pour rôle d’accompagner le consultant dans son travail indépendant en prenant en charge ses obligations administratives.

Ainsi, les différentes parties se mettent d’accord dans un partenariat gagnant-gagnant à travers les contrats ci-après : le contrat de travail, la convention de portage et le contrat de mission. Établi entre le consultant et la société de portage, le contrat de travail encore appelé contrat de portage salarial est identique à n’importe quel contrat salarié. Sa signature est faite lorsque le consultant est d’accord pour effectuer une première mission et de ce fait signe également le contrat de mission ou contrat de prestation.

Ce dernier présente les conditions dans lesquelles la mission doit être effectuée chez l’entreprise cliente par le consultant. De plus, grâce à la convention de portage, le consultant et la société de portage définissent ensemble les modalités de leur relation. À la fin de sa mission, le bulletin de salaire reçu par le consultant correspond aux honoraires facturés par la société de portage à l’entreprise cliente.

Outre son fonctionnement, le portage du salaire dispose de certains avantages qui le différencient des autres formes de travail.

Avantages du portage salarial

Le portage salarial dispose de plusieurs avantages qui favorisent le développement de l’activité professionnelle du consultant. Il lui permet d’être totalement indépendant, d’avoir une rémunération mensuelle et une protection sociale semblable à celle d’un salarié classique. En plus de l’assurance « responsabilité civile professionnelle » qui prend en charge les dommages qu’il peut y avoir dans l’exécution de ses missions, le consultant n’est pas concerné par les contraintes administratives.

Autonome dans sa mission dans les entreprises clientes, le consultant porté peut en outre renforcer sa formation professionnelle afin de se perfectionner. À travers la société de portage salarial, il intègre facilement les réseaux de consultants afin d’élargir ses relations commerciales. Il peut être un jeune diplômé, un retraité, un expert, un cadre en reconversion ou une personne d’un autre profil.

De cette façon, la consultation en portage aide les retraités actifs à compléter leurs revenus et les cadres expérimentés à devenir plus autonomes et flexibles. Elle aide également les créateurs d’entreprise à faire des tests dans le but de valider ou non leur projet d’entreprise. Ces avantages du portage sont en adéquation avec ses caractéristiques.

Quelles sont les caractéristiques ?

Le portage salarial est reconnu en France à travers l’article L1251-64 de la loi n° 2008-596 du Code du travail. Selon cet article, le portage du salaire est défini comme « un ensemble de relations contractuelles organisées entre une entreprise de portage, une personne portée et des personnes clientes comportant pour la personne portée le régime du salariat et la rémunération de sa prestation chez le client par l’entreprise de portage ».

Le portage du salaire se fait avec un contrat à durée déterminée ou à durée indéterminée. Le contrat à durée déterminée est de 1 an et demi et est rompu d’un commun accord. Une mission de contrat à durée indéterminée est au plus de 3 ans pour éviter de requalifier le contrat.

Par ailleurs, au moins 750 professions sont concernées par le portage. Par exemple, il existe des consultants en informatique, gestion d’entreprise, management, métiers du web, digital, ressources humaines et expert-comptable. Cependant, les activités commerciales et les métiers d’avocat, de médecin, etc. ainsi que les services à la personne ne peuvent pas faire partie du portage salarial.

 

 

 

Leave a Comment