Andragogie : Qu’est-ce que c’est et comment ça marche ?

andragogie

Dans l’enseignement, il existe plusieurs branches. L’une d’entre elles, qui est d’ailleurs méconnue, est l’andragogie. À quoi se résume-t-elle ? Pour qui et pourquoi doit-on adopter l’andragogie ? Quel est le rôle du formateur ? Découvrez ici les réponses à ces questions.

Andragogie : c’est quoi ?

Selon l’étymologie, l’andragogie vient de deux mots grecs à savoir « andros » qui signifie « l’homme » et « agogos » qui veut dire « le guide ». Il s’agit de l’art et la science d’enseigner aux adultes. Elle se définir par opposition à la pédagogie qui est l’éducation des enfants.

En effet, la formation des adultes est une science jeune dont tous les champs n’ont pas encore été parcourus. Il faut dire que donner plus de crédits à son art, le formateur d’adultes puise dans les ressources de la littérature du domaine de la pédagogie et de l’enseignement. Toutefois, les études menées au fil du temps définissent une différence entre ces deux sciences. Former n’est pas égal à enseigner même si la plupart des personnes tendent à le croire. Aussi, l’adulte ne dispose pas des mêmes capacités de mémorisation qu’un enfant. De plus, il a de nombreux préjugés et a besoin d’être convaincu avant d’adhérer à une position ou d’intégrer une idée. L’andragogie se base sur l’expérience de l’adulte et son esprit critique plus développé.

Andragogie : Que faut-il à l’adulte pour bien apprendre ?

Pour apprendre efficacement, l’adulte doit être motivé. La motivation ici peut prendre la forme d’une évolution professionnelle attendue, du développement des compétences, du plaisir d’échanger avec les autres, etc. Il faut également que l’adulte de sente intégré au sein du groupe. Les échanges constituent un point précieux de l’apprentissage des adultes et favorisent d’ailleurs le conflit sociocognitif. La compréhension est aussi l’une des conditions indispensables pour la réussite d’une telle formation. L’apprenant adulte ressent le besoin de comprendre pourquoi telle chose est faite à tel moment. Une claire définition des objectifs et des liens entre les activités se révèle alors nécessaire.

Par ailleurs, il est primordial que l’adulte agisse pour réussir sa formation. Lorsqu’il est passif, il n’apprend quasiment rien et l’andragogie se sert pas non plus. L’apprenant doit alors participer à des pratiques régulières et des travaux de groupe. Une autre condition pour un bon apprentissage est l’établissement du lien entre la formation et sa pratique. Les apports de la formation sont parfois en contradictions avec les habitudes de l’adulte. Il doit donc faire un rapprochement entre les deux. En outre, l’adulte a besoin de donner du sens à son apprentissage.

Quel est le rôle du formateur des adultes ?

Le rôle du formateur ici n’est pas de transmettre le savoir, mais de proposer des situations qui vont faciliter l’apprentissage. C’est là toute l’essence de l’andragogie. Par ailleurs, étant donné que chaque apprenant est différent, il va devoir s’adapter à chacun d’eux et non l’inverse. Il prête une grande attention à la curiosité des apprenants et tient compte de leur expérience. De plus, il regarde à leur autonomie professionnelle et les motive sans prendre un ton autoritaire. Il les encourage à essayer et non à viser la réussite à tout prix. Une définition de limites claires et comprises entre le formateur et les apprenants est essentielle. Cela permet d’instaurer un respect mutuel entre les deux parties. Toutefois, l’enseignant doit se munit d’un comportement exemplaire pour entretenir ce respect.

Leave a Comment